APAJH formation

Vous etes ici : Handicap : Connaissance - Accompagnement 13-Vie intime, affective et sexuelle de la personne vivant en institution
Info: Votre navigateur n'accepte pas les cookies. Pour mettre les produits dans votre panier d'achat et les acheter, vous devez activer les cookies.

13-Vie intime, affective et sexuelle de la personne vivant en institution

Coût de la formation : 600,00 € nets par personne
PDFImprimerE-mail
Public : : Professionnels des structures du secteur, confrontés à l’expression de la sexualité des personnes en situation de handicap

Objectifs :

  • Différencier intimité, affectivité et sexualité
  • Mettre en évidence les enjeux de la prise en compte de la sexualité de la personne vivant en institution, appréhender les différentes dimensions de la sexualité
  • Clarifier nos représentations autour de la sexualité, comprendre la vie sexuelle et affective de la personne en situation de handicap
  • Trouver des repères utiles par rapport à ses propres perceptions et à son approche de la vie affective et sexuelle de la personne en institution
  • Apporter des éléments constructifs à l’institution afin qu’elle puisse mieux intégrer la sexualité pour un projet d’établissement adapté
  • Repérer les difficultés rencontrées par les professionnels dans leur pratique et savoir élaborer des réponses plus adaptées

Contenu :

Ce contenu constitue un champ de possibilités modulable en fonction des intérêts et niveaux des stagiaires.

  • Quelques rappels sur la sexualité :
  • Sexualité féminine/ Sexualité masculine : différences et  points communs
  • A quoi sert la sexualité pour le développement de la personne ?
  • La prise en compte de la nécessité d’une éducation sexuelle pour tous
  • Les représentations sexuelles
  • Les interdits fondamentaux et le tabou sexuel
  • Les facteurs qui influencent la sexualité
  • Processus de normalisation de la sexualité
  • Développement du jugement moral
  • Définitions du corps et de l’intimité
  • Les représentations du corps. Image de soi et image de l’autre.
  • La construction de l’espace intime. L’intimité « psychique ».
  • La dépendance. Le corps « manipulé ». Le corps souffrant. Un corps qui leur appartient.
  • L’angoisse et le corps sexué chez la personne en situation de handicap
  • Identité sexuée et handicaps
  • De l’accompagnement  de la vie intime et affective à l’assistance sexuelle : éléments actuels de débats
  • Oralité et sexualité de la personne en situation de handicap
  • Perversion et sexualité : un couple singulier, le cas des maltraitances sexuelles en institution
  • Un rappel juridique sur les droits et devoirs en matière de vie sexuelle pour les personnes en situation de handicap vivant en institution
  • Handicap, sexualité et désir d’enfant

  • Les attitudes des accompagnants face à la sexualité de la personne en institution
  • Réactions face aux manifestations sexuelles
  • Des comportements sexuels symboliques
  • Des causes aux conduites sexuelles inadaptées
  • Différencier le sexuel du sexué dans la relation d’accompagnement : Accepter et comprendre un comportement pour pouvoir l’interpréter
  • Des réponses d’interventions face aux comportements inadaptés
  • Vie affective et sexuelle dans l’institution

Réflexion sur la prise en charge de la sexualité dans leur institution

  • Les conséquences des interdits sexuels dans l’institution sur la santé et le comportement de la personne diversement capable
  • Les conséquences des comportements sexuels sur la vie institutionnelle.
  • Prise de conscience des distorsions des attitudes d’accompagnement
  • Evaluation des conséquences des mécanismes d’identifications du personnel, dans la relation d’accompagnement et/ou de soin
  • La sexualité, un droit pour tous : connaître les risques liés à la sexualité sur le plan de la responsabilité civile et pénale en tant que directeur ou personnel encadrant
  • Les conséquences de la vie institutionnelle sur le comportement sexuel et relationnel

Des outils pour une meilleure prise en compte de la sexualité en institution

  • Penser différemment l’organisation de la structure pour gérer au mieux la question de la sexualité
  • Construire un projet d’établissement de prise en compte de la dimension sexuelle dans la structure, en tenant compte des besoins des résidents et des contraintes institutionnelles
  • La mise en place d’ateliers de prévention sur les IST
  • Créer un espace de rencontre pour les couples : enjeux institutionnels
  • Repérer les pratiques existantes et innovantes possibles au regard de la Loi
  • Inventer et oser créer en équipe

Méthodes :

A partir de la clinique en institution, nous tisserons un large étayage théorique. Il s’agira de repérer dans la clinique individuelle, groupale, institutionnelle et culturelle, ce que sexualité et situation de handicap veulent dire. Il faudra pour cela définir ce qu’est un corps ? La sexualité est d’abord le corps vécu par la personne en situation de handicap. Des exemples institutionnels serviront à faire entendre ce que recèle la réalité absorbante du terrain quotidien  et construire les réponses les plus adaptées.

L’évaluation de la formation et de ses acquis se fera en fin de session avec un bilan oral et une fiche écrite remplie individuellement.

Intervenant :

Catherine Allegret, psychothérapeute, infirmière diplômée d'état et formatrice

Coût :
600 €

Durée :
3 jours (21 heures)

Date(s) et lieu :
  • 9 au 11/12/2015, à Paris 15ème
  • 7 au 9/12/2016, à Paris 15ème
Ajouter cette formation à ma sélection
: